Make your own free website on Tripod.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il passe un accord avec les cinq responsables du groupe des 22 rompt avec Messali en août 1954, sans tenir au courant les militants de son initiative. Devenu le sixième membre de la direction intérieure du F.L.N les six chefs historiques, Krim est le responsable de la zone de Kabylie au moment du déclenchement de l' insurrection, le 1er novembre 1954. Il entre au C.E.E au lendemain du congrès de la Soummam en 1956 et domine le F.L.N-A.L.N en 1958-1959 comme vice-président du G.P.R.A et ministre des Forces armées. Krim qui a quitté l'Algérie après la bataille d' Alger, est alors allié à Ben Tobbal et Boussouf contre Abane. Vice-président du Conseil et ministre des Forces armées du G.P.R.A 1958, ministre des Affaires étrangères 1960, de l'intérieur 1961, il entame les négociations avec la France, à Evian. Dès l' indépendance de l'Algerie, il désapprouve la politique de Ben Bella, se retrouve écarté de la vie politique et se consacre aux affaires.
Après le coup d'Etat du 19 juin 1965, il repasse dans l' opposition. Accusé d' avoir organisé un attentat contre Boumedienne, il est condamné à mort par contumace. Krim Belkacem est découvert assassiné, en octobre 1970, dans une chambre d' hôtel à Francfourt.
Réhabilité à titre posthume, Krim Belkacem est enterré au Carré des Martyrs le 24 octobre 1984

 

 

 

Né le 14 décembre 1922 au douar Ait Yahia, près de Dra-El-Mizan.
Il adhère au P.P.A au début de l' année 1946 et implante des cellules clandestines dans douze douars autour de Dra-El-Mizane qui compte plusieurs centaines de militants et sympathisants.
Accusé d' avoir tué un garde forestier, il est pourchassé et prend le maquis en 1947 sous le pseudonyme de Si Rabah avec Moh Nachid, Mohand Talah, Messaoud Ben Arab.
Deux fois condamné à mort par les tribunaux français en 1947 et 1950, il devient responsable du P.P.A-M.T.L.D pour toute la Kabylie et à la tête des 22 maquisards qui composent son état-major et multiplie les contacts directs avec les militants et la population.
Son plus proche collaborateur est Omar Ouamrane. Le 9 juin 1954, Krim rencontre à Alger Ben Boulaid, puis Boudiaf et Didouche, qui parviennent à le convaincre de la nécessité d' une troisième force.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

[Home][Amirouche][Hadj Benalla][Mostefa BenBoulaid][Benyoucef Benkhedda][Rabah Bitat][Zoubir Bouadjadj][Bouchaib Belhad][Bachir Boumaza][ Boumedienne][Mouhamed Bouras][Didouche Mourad][Rabah Djermane][Ferhat Abbas][FERHANI][Krim Belkacem][LAHOUAL][LOUANCHI][Souidani][HOUARI SOUIYAH][ZAHOUANE][ZBIRI][ZEKKAL][Ben M'Hidi][Messali]

 

 Toufik Bakhti
tbakhti@hotmail.co.uk

marqueur eStat'Perso