Make your own free website on Tripod.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a remplir pour se rendre dans ce pays. >>
M. Ben Boulaid est, a ce moment, un des principaux responsable de l'O.S. dans les Aures et accumule un important dépôt d' armes qui servira le 1er novembre 1954. Membre du Comité Central du M.T.L.D., il essai vainement en compagnie de Salah Maiza et Hamoud el Hachemi, de convaincre Messali, de taire ses divergences avec la direction du parti pour engager le M.T.L.D. dans la voie de la lutte armée. A cette effet, il se rend a Niort voir Messali, et a de longues conversations quotidiennes avec lui, du 23 au 26 février 1954.
Il échoue dans cette tentative et devient membre-fondateur du C.R.U.A. Il report ses espoirs sur les centralistes avec lesquels il rompt, après s' être convaincu de leur refus d' accepter le recours a l' action révolutionnaire.
Il hypothèque ses biens pour financer la révolution. Il est blesse par la police dans le Sud Tunisien en se rendant a la réunion du 25 octobre qui fixe la date de déclenchement de l' insurrection.
Le 1er novembre, il est a la tête de la Wilaya 1, d' ou il dirige le déclenchement de l' insurrection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne le 5 février a Aris dans les Aures Mostefa Ben Boulaid est fils de petits propriétaires fonciers. Il succède a son père et devient meunier de profession.
Il adhère au P.P.A M.T.L.D en 1946 et se présente le 4 avril 1948 aux élections a l' Assemble algérienne. Il est élu triomphalement avec 10 000 voix, mais l' administration coloniale annule l' élection et nomme a sa place un <<beni-oui-oui>>, Cadi Abdelkader. Il commence a être suivi de près par la police française.
Un rapport officiel des services français parle ainsi de M. Ben Boulaid : <<Un homme du peuple, un homme d' action très évolue, conscient de la situation des musulmans, de leur désir d' évolution. >> un rapport de la gendarmerie de Batna en date du 27 Juin 1947 signale ses activités pour l' achat d' armes : <<Le nomme Boulaid Mostefa se proposerait d' aller prochainement a Tunis. De la, il chercherait a se rendre en Egypte. Il aurait fait demander par personnes interposées les formalités

 

 

 

 

 

En janvier 1955, il entreprend a pied un long voyage qui doit le mener a Tripoli pour acheter des armes, accompagne de son guide Amar Mistiri. Il est arrête en février 1955 a la frontière tuniso-libyenne. Lors de son procès, le 22 juin 1955, il est rapidement juge et condamne a mort, il s'evade le 4 novembre 1955 de la prison de Constantine, en compagnie de Tahar Zbiri, Laiffa Maghlaoui et reprend la tête du maquis auresien. C'est la qu' il trouve la mort, le 27 Mars 1956 victime d' un colis-piège parachute sur son maquis par le Deuxième Bureau français, selon de nombreux auteurs français et algériens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Home][Amirouche][Hadj Benalla][Mostefa BenBoulaid][Benyoucef Benkhedda][Rabah Bitat][Zoubir Bouadjadj][Bouchaib Belhad][Bachir Boumaza][ Boumedienne][Mouhamed Bouras][Didouche Mourad][Rabah Djermane][Ferhat Abbas][FERHANI][Krim Belkacem][LAHOUAL][LOUANCHI][Souidani][HOUARI SOUIYAH][ZAHOUANE][ZBIRI][ZEKKAL][Ben M'Hidi][Messali]

 

  Toufik Bakhti
tbakhti@hotmail.co.uk

 

 

 

marqueur eStat'Perso