Make your own free website on Tripod.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né le 17 décembre 1917 à Skikda dans le Constantinois, Hocine Lahoual rejoint étoile Nord-Africaine alors qu' il effectue ses études au lycée de la ville. Lors du passage de Messali en Algérie dans l' été 1936, il est désigné comme un des premiers permanents de l'Etoile à Alger.
Après la dissolution de l' association, il fait partie d' une délégation des Amis d'El Ouma qui se rend en février 1937 en Tunisie pour éclairer le Néo-Destour sur le cours politique suivi par l' organisation nationaliste algérienne.
Rédacteur du journal El Ouma, secrétaire de la section d' Alger du Partie du Peuple Algérien, il prend la parole dans de nombreux meeting publics du P.P.A. Hocine Lahoual est arrêté le 27 août 1937 avec Messali Hadj, Moufdi Zakaria et Gherafa Brahim.
Emprisonné, le P.P.A le présente comme candidat aux élection cantonales le 17 octobre 1937 à Médéa où il recueille un nombre infime de voix, 16 sur 4150 votants. Dans la prison de Barberousse, après une grève de la faim pour l' obtention du statut de prisonnier politique, il enseigne le français aux détenus. Il rédige aussi le Parlement Algérien et soutient la position de Messali contre les responsables du P.P.A qui entendaient obtenir de l' Allemagne un soutien matériel pour l' indépendance de l'Algerie.
Condamné à deux ans de prison, il est libéré en 1939 mais se retrouve arrêté à plusieurs reprises pendant la Seconde Guerre mondiale.
En résidence surveillée après 1945, il réorganise la cellule d'Ain Sefra, entre au Comité Central.
Il est candidat du Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques, aux élections de 1946 à Oran. Il se situe, au moment de la création de l' Organisation Spéciale, à mi-chemin entre partisans de l' action armée et partisans des élections. Responsable de l'appareil du M.T.L.D, le comité d' organisation, puis secrétaire général de l' organisation à partir de 1950, Hocine Lahoual est un des principaux leaders de la tendance centralistes qui livre bataille contre Messali.
Partisan d' un Congrès National Algérien contre l' avis des messalistes, il est l'un des organisateurs du congrès d' Alger en août 1954, qui entérine la scission définitive du M.T.L.D .
Avec A. Kiouane Hocine Lahoual fonde la Nation Algérienne dont les diffuseurs s' opposeront violemment à ceux de l'Algérie Libre. Au Caire
avant et après le 1er novembre 1954, il engage des tractations avec le F.L.N qu' il rejoint officiellement en janvier 1955. son rôle politique prend fin dès 1956. Après une période de représentation du F.L.N dans les pays musulmans d' Asie Indonésie, Pakistan, il se retire de la scène politique et décline tous les postes qui lui sont proposés, notamment la représentation du F.L.N en Amérique latine.
Il assume, à partir de 1965, la présidence de la Société nationale des Textiles, de l' office des H.L.M en 1975, Hocine Lahoual est cosignataire d' un texte avec Ben Khedda, Ferhat Abbas, Kheireddine contre la politique de Houari Boumedienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Home][Amirouche][Hadj Benalla][Mostefa BenBoulaid][Benyoucef Benkhedda][Rabah Bitat][Zoubir Bouadjadj][Bouchaib Belhad][Bachir Boumaza][ Boumedienne][Mouhamed Bouras][Didouche Mourad][Rabah Djermane][Ferhat Abbas][FERHANI][Krim Belkacem][LAHOUAL][LOUANCHI][Souidani][HOUARI SOUIYAH][ZAHOUANE][ZBIRI][ZEKKAL][Ben M'Hidi][Messali]

 

 Toufik Bakhti
tbakhti@hotmail.co.uk

 

 

marqueur eStat'Perso