Make your own free website on Tripod.com
 

Front de libération nationale


Le
Front de libération nationale (ou FLN) a été fondé le 10 octobre 1954 pour obtenir l'indépendance de l'Algérie. Il était dirigé par neuf personnalités : Ahmed Ben Bella, Krim Belkacem (assassiné à Francfort en 1970), Khider, Mohammed Boudiaf (qui fut par la suite chef de l'État), Didouche Mourad, Ben Boulaïd, Bitat, Hocine Aït Ahmed et Larbi Ben M'Hidi

Ce mouvement nationaliste est issu de la fusion de plusieurs mouvements. Il s'est doté d'une armée, l'ALN (Armée de libération nationale). Le FLN était aussi lié à d'autres mouvement nationalistes, dont le CRUA (Comité révolutionnaire d'unité et d'action), le GPRA (Gouvernement provisoire de la république algérienne, dirigé par Ferhat Abbas) et l'UDMA (Union démocratique du manifeste algérien). Le FLN et l'ALN ont utilisé une tactique de guérilla dans leur lutte : sabotages, attentats, assassinats, attaques de détachements militaires, émeutes. Durant la guerre d'Algérie (1954 - 1962), l'histoire du FLN a été marquée par de nombreuses purges, résultant de fortes rivalités internes et d'opérations de désinformation menées par les services secrets français. À l'indépendance, le FLN devint un parti politique, qui est toujours au pouvoir actuellement.

 
 

 

 

 


tbakhti@hotmail.co.uk