Make your own free website on Tripod.com


Effectifs francais porte a 80 000 soldats contre 49 700 en Novembre 1954.
6 Fevrier
dia_green.gif Chute du gouvernement Mendes-France, Considere par les ultras d'Algerie, comme le liquidateur
de l'Indochine, de la Tunisie et du Maroc, pour lesquels les negotiations en cours prevoyaient l'independance.

10 Fevrier
dia_green.gif Discussion entre Ben Bella, Khider, Ait Ahmed, Boudiaf et Mezghana (Messaliste) au Cair qui aboutissent a
une declaration commune annoncant la creation du FLN.
dia_green.gif Adhesion de Abane Ramdane au FLN, c'est sans nul doute l'un des personnage les plus importants de la
revolution algerienne. des sa liberation, il prit contact avec Ouamrane et rejoignit le FLN. Krim Belkacem le
designa comme conseiller politique de la zone 4 (W. IV). C'est alors que Abane Ramdane commenca a s'imposer
comme theoricien de la revolution. Rompant avec Messali et ses fideles partisans, il oeuvra au ralliement des
autres partis et formations algeriennnes, au FLN. Mais c'est surtout au Congres de la Soummam qu'il montrera
une grande habilete politique et une grande capacite d'organisateur.

11 Fevrier
dia_green.gif Ben Boulaid, chef de la zone 1 (wilaya I) fait prisonnier a la frontiere algero-libyenne, il devait prendre contact
avec Ben Bella en Libye pour fixer un plan d'acheminement des armes, lorsqu'il fut reconnu sur renseignements
par les autorites francaises en Tunisie. Apres un bref engagement ou il tua un soldat et en blessa un autre,
Ben Boulaid fut Arrete. Incarcere d'abord en Tunisie, il fut transfere a la prison civile de Constantine.

12 Fevrier
dia_green.gif Jaques Soustelle, Gouverneur general arrive a Alger.
22 Fevrier
dia_green.gif Cinquante tirailleurs desertent et rejoignent l'ALN avec armes et bagages.
23 Fevrier
dia_green.gif Second ministere Edgar Faure.
26 Fevrier
dia_green.gif Deux fidaine sont arretes apres un engagement avec un groupe de gendarmes pres du Douar Maatka
(commune de Tizi-Ouzou). un troisieme fut tue. L'un des deux prisonniers derouta la police et la gendarmerie
dans les interrogatoires et s'averera un personnage d'une grande importance, apres l'arrestation le 23 mars 1955
de Rabah Bitat. Il s'agit de Aziz el-Riffi.
En effet, ce ne fut qu'apres l'arrestation de Bitat, que la presse communiqua :<<L'agent de liaison entre Krim,
Bitat et Ouamrane ne tardera pas a etre arrete>>. En fait, il etait entre les mains de la police. Il s'agissait de
Benhamadi (ou Fettah ou Zaoui). Quelque document trouve sur Bitat fut a l'origine de l'identification du captif
Benhamadi se revela etre Hamadi Aziz el-Riffi, originaire du Rif marocain. Il fut un des lieutenants de l'Emir
Abdelkrim el Khattabi, dans le Comite de liberation du Maghreb et, apres avoir suivi un stage de formation
militaire a Baghdad, revint au Caire avec le grade de sous-lieutenant.
Contacte en juin 1954 par Ben Bella, il fut remis a la disposition de la revolution algerienne par Abdelkrim el
Khettabi et envoye en Algerie des le debut de la guerre pour servir de conseiller militaire a l'ALN.
Arrive a Alger le 12 novembre, il ne put prendre contact avec l'organisation que le 9 Decembre ou il fut conduit
chez Krim Belkacem avant d'etre fait prisonnier le 26 Fevrier.
Hamadi el-Riffi fut condamne a mort le 29 janvier 1957 et execute.
 


   toufik bakhti
tbakhti@hotmail.co.uk