Make your own free website on Tripod.com

HomeE.N.A.Les OulamasP.P.A.A.M.L.M.T.L.D.U.D.M.A.C.N.R.

 

1- Introduction

Après les développements intervenus sur la scène politique en Algérie au cours des années trente tels que la tenue du Congrès Islamique en 1936 et l'arrivée du Front Populaire au pouvoir en France puis la déception du mouvement national algérien quant aux promesses de réformes faites par le Front Populaire et suite à la dissolution de l'Etoile Nord Africaine en 1937, les anciens militants de l'ENA se regroupèrent pour former un nouveau parti nationaliste, à savoir le Parti du Peuple Algérien..

2- Sa création

Le Parti du Peuple Algérien fut créé en mars 1937 en France en tant que prolongement de l'ENA. Plus de 300 militants assistèrent au congrès constitutif à l'issue duquel Messali El Hadj fut élu président du parti,  qui décida de transférer ses activités en Algérie après que Messali y soit revenu le 18 juin 1937.

Très rapidement, le parti du peuple se transforma en une organisation politique forte et un mouvement nationaliste pur connu pour sa capacité d'organisation et sa vaste implantation dans toutes les villes d'Algérie, bénéficiant en cela de l'expérience politique des anciens militants de l'ENA .

Afin de propager ses idées et faire connaître ses principes, le PPA publia bon nombre de journaux parmi lesquels al Umma – al chaâb que dirigeait Mufdi Zakaria ainsi que le parlement algérien. Cette publication était rédigée par les détenus au sein de la prison d'El Harrach puis remise aux militants à l'extérieur pour être  imprimée et diffusée. 

3- Son programme

Dès sa création, le PPA avait adopté son slogan propre :" Ni assimilation, ni séparation mais libération" pour tenter d'éviter la confrontation directe avec les autorités françaises à l'instar de ce qu'avait connu l’ENA. Le PPA croyait fermement en la devise: "Les droits s'arrachent ; ils ne se donnent pas"

A travers son programme, le PPA apparaît comme le représentant du mouvement révolutionnaire national au cours des années 30 dans la mesure où il avait adopté un discours clair et des revendications nationalistes consistant en :

-         Création d'un gouvernement autonome par rapport à la France;

-         Création d'un parlement algérien;

-         Respect de la langue arabe et de la religion musulmane;

-         Abrogation du Code de l'Indigénat ainsi que de toutes les lois d'exception ;

Garantie de la liberté d'enseignement, de la presse, de pensée et toutes les autres revendications exprimées par le PPA dans toutes les occasions et qu'il avait publiées dans ses propres journaux.

4- Son parcours politique

Le parti avait une intense activité politique, qui lui valut la confiance du peuple lequel s'unit autour de lui et l'élargissement de sa base populaire dans les différentes villes d'Algérie. En un court laps de temps, il devint un parti national populaire ayant du poids au regard des autorités coloniales qui surveillaient les mouvements de ses militants ainsi que leurs activités.

Cependant, sa dissolution ne tarda pas à être décrétée le 27 septembre 1939 et ses leaders furent arrêtés. Son président Messali El Hadj fut condamné aux travaux forcés. C'est ainsi que fut tournée la page du PPA aux yeux de l'administration française. Cependant l'activité nationaliste connaîtra une autre étape au cours de la seconde guerre mondiale et même après.


 

[Home][E.N.A.][Les Oulamas][P.P.A.][A.M.L.][M.T.L.D.][U.D.M.A.][C.N.R.]

 toufik bakhti
tbakhti@hotmail.co.uk

 

 

 

marqueur eStat'Perso